Soutenir le cinéma d’auteurs

Souvent les hommes d’affaires utilisent leurs moyens financiers pour promouvoir une autre dimension de l’homme. Certains se lancent dans des œuvres caritatives et humanitaires ou construisent des édifices religieux ou culturels ; d’autres embrassent tous les domaines à la fois.

Durant ses études, Antoun Sehnaoui a eu l’occasion de partager sa vie entre la finance et le cinéma à l’Université de Californie du Sud (USC). À son retour au Liban et dans le cadre de ses activités philanthropiques, il est devenu le premier partenaire du Festival International du Film de Beyrouth (BIFF).

Pour Antoun Sehnaoui, présenter à certaines personnes des films qu’elles n’auraient pas eu la chance de voir est fondamental pour élargir leurs horizons.

Dans cette optique, il fonde Ezekiel Film Production qui vise à développer des films d’auteurs.

En 2011, Antoun Sehnaoui rencontre la productrice et actrice Julie Gayet. Tant le banquier que l’artiste rêvaient d’une structure innovante et active qui permettrait aux hommes d’affaires et aux créateurs de se rencontrer ; Ezekiel Film Production ambitionne de promouvoir une nouvelle façon de faire du cinéma.

Ezekiel Film Production a été pour moi une vraie révélation ; une association harmonieuse qui réunit le meilleur de deux mondes” dit Julie Gayet, “il s’agit d’une synergie très forte, une alternative de financement innovante pour ceux qui portent le cinéma d’auteurs, le cinéma que j’aime.